Mon parcours : des JO aux salles d’accouchement

Au fort d’une carrière dans le marketing sportif sur de gros événements internationaux dont les Jeux Olympiques et alors qu’on me proposait le job de mes rêves à Lausanne, ma motivation s’est soudainement essoufflée… Ce n’était pas vraiment un burn-out mais plutôt une réalisation que mon métier (et mon train-train quotidien qui allait avec) était vide de sens et très franchement … pourri.

Que sous couvert des belles valeurs du sport de De Coubertin, tout tournait en réalité autour d’histoires de gros sous, de mensonges intéressés, de politiques parfois douteuses, du consumérisme à grande échelle, du sponsoring de multinationales responsables de la pollution plastique, de la déforestation, de la pandémie d’obésité et de la hausse du travail des enfants (rien que ça!) HUM… Et moi je bosse naivement et aveuglement pour ce système là?! Alors que chaque action et chaque jour compte pour renverser la machine climatique et citoyenne, en quoi contribuais-je MOI à un monde meilleur?!

Cette première réalisation a été un énorme électrochoc, comme si soudainement je voyais tout avec de nouvelles lunettes et cela m’a poussé avec un sens d’urgence a une ÉNORME envie : celle de rejoindre et d’incarner, là tout de suite, le changement dont notre société et notre monde avait besoin. 

Sur le chemin de ma vérité

A la recherche de réponses, j’ai découvert la pleine conscience, la médiation et le buddhisme en passant les portes du centre bouddhiste de Sydney, vivant alors en Australie. Cela a été ma deuxième révélation : je trouvais des réponses aux questions existentielles que j’avais depuis toujours! En parallèle, j’ai redécouvert le yoga que j’avais certe déjà pratiqué régulièrement dans ma vie comme un style de ‘stretching’, mais dont la philosophie ancestrale m’avait échappé. Le buddhisme comme le yoga ne sont pas des religions ou ou un sport mais sont des philosophies de vie.

Ma vie professionnelle a alors tourné à 180 degrés : je suis devenue professeure de yoga, puis me suis spécialisée en yoga prénatal (yoga pour les femmes enceintes).

Découverte de l’accompagnement de la naissance

La formatrice pour le yoga prénatal, Katie Rose, était une femme incroyable et inspirante, maman de 5 garçons, qui pratiquait aussi le métier de DOULA dont je n’avais jamais entendu parler.

Moi, je n’étais pas encore maman à l’époque mais plus jeune j’avais gardé beaucoup de bébés et j’aimais me spécialiser auprès des femmes dans les cours de yoga que j’avais alors commencé à donner. J’avais toujours eu une fascination pour le miracle de la naissance et ma propre mère nous avait souvent parlé de ses accouchements avec beaucoup de positivité.

La découverte de ce métier de doula a été ma troisième révélation …  une véritable flamme est née en moi et l’envie de me plonger là où nous commençons tous : la naissance. Comme le dit si bien Michel Odent : ”Pour changer le monde, nous devons d’abord changer la façon dont les enfants naissent”.

Mon moteur était justement de contribuer à ce ‘changement que j’espérais voir dans le monde’. De travailler aux cotés de femmes dans toutes leurs transitions de vie, dont la naissance et la parentalité, qui permettent d’accèder à d’autres niveaux de conscience et de connaissance de soi.

Je me suis formée à mon tour auprès du Collège Australien de Doulas qui propose une des seules formations au monde reconnues et accréditées par le gouvernement de son pays avec plus de 200 heures en présentiel et trois expériences d’accouchement auprès de familles.

Profession : Doula

Une fois formée, tout en travaillant à mon compte pour des clients doula privés, j’ai démarré un rôle au sein d’un programme novateur et totalement unique. En collaboration avec les services sociaux de l’état, notre équipe de doulas certifiées proposions un accompagnement éducatif et individualisé 24h/24 auprès de familles vulnérables. Un soutien immende pour ces familles et une leçon de vie et d’humilité pour moi, qui a transformé ma pratique.

J’ai plus tard rejoins l’équipe de l’institut SheBirths® (un des plus importants cours de préparation à l’accouchement en Australie), et manage toujours aujourd’hui leur programme Doula, en parallèle de mon rôle d’éducatrice.

J’ai choisi d’approfondir la partie psycho avec un Diplôme de ‘Counselling’ me spécialisant en Thérapie Périnatale afin de me sentir plus outilé pour accompagner des familles dans ces phases complexes de vie. J’ai également effectué une formation spécifique d’accompagnement des familles lors d’un deuil périnatal.

La formation continue est primordiale dans ce métier et j’ai eu la chance d’effectuer des perfectionnements et aux côtés d’experts mondiaux et continue toujours a me documenter sur les dernieres avancées dans le domaine, via mes lectures et recherches personnelles.

Mon parcours est différent de beaucoup de doulas qui généralement découvre ce métier via leur propre maternité.  Moi, je suis devenue professionelle périnatale avant de devenir maman . Cela m’a permis d’aborder mon métier sans amener mes propres bagages et experiences personnelles dans la vie de mes clients comme j’ai parfois pu le voir.

Bien sûr, de par la suite devenir maman et donner la vie, m’a apporté un nouveau regard sur ma profession mais je pense que le principal bénéfice a été avant tout personnel : me permettant de faire des choix informés et éclairés lors de la naissance de mon fils.

J’ai eu une chance incroyable de découvrir puis pratiquer mon métier dans un pays anglophone ou les doulas sont devenues des membres reconnus et respectés de l’équipe de naissance, aussi bien à l’hôpital qu’à la maison. En France, on est encore loin derrière mais cela progresse ! (voir mon article : Les Doulas dans le monde versus les Doulas en France.)

Pour poursuivre mon chemin de vie, j’espère pouvoir contribuer à l’expansion et au développement de notre métier en France, afin de contribuer à la prophétie d’Odent et de changer la façon dont les enfants naissent.

Merci d’avoir pris le temps de découvrir mon parcours. Pour plus de details sur mes formations et mon parcours, visitez ma page : Amelie Patrux – Me connaitre.